L’évaluation continue des pratiques professionnelles ou l’évaluation externe

L’ÉVALUATION EXTERNE A ÉTÉ INTRODUITE PAR LA LOI N°2002-2 DU 2 JANVIER 2002 RÉNOVANT L’ACTION SOCIALE ET MÉDICO-SOCIALE.

Portant sur les activités et la qualité des prestations des établissements et services visés à l’article L.312-1 du code de l’Action sociale et des familles (CASF), l’évaluation externe porte de manière privilégiée sur la pertinence, l’impact et la cohérence des actions déployées par les établissements et services, au regard d’une part, des missions imparties et d’autre part des besoins et attentes des populations accueillies (cf. décret n°2007-975 du 15 mai 2007, rubrique « Outils »).

Les champs des évaluations externe et interne sont les mêmes afin d’assurer la complémentarité des analyses portées sur un même établissement ou service et de fait, pouvoir apprécier les évolutions et les effets des mesures prises pour l’amélioration continue du service rendu.

Tous les ESSMS doivent se préparer à leur évaluation externe, CAP AVENIR se positionne en tant qu’accompagnateur de la démarche, celle-ci nécessite une collaboration entre les évaluateurs, les professionnels et les usagers des différentes structures.

CAP AVENIR s’est engagé à contribuer au renouvellement du dispositif d’évaluation externe et fait partie depuis deux ans de l’APESM, ceci afin de participer aux évolutions et informer ses partenaires des nouveaux dispositifs.

REFERENTIEL D’EVALUATION DE LA QUALITE DES ESSMS : Quelques informations

Au 01/11/2021, le nouveau référentiel doit être mis en activité, il aura pour vocation d’évaluer les pratiques professionnelles au sein des ESSMS.

Un référentiel structuré en trois chapitres :

  • La personne,
  • Les professionnels,
  • L’établissement/le service social ou médico-social (ESSMS)

Afin de répondre aux enjeux et valeurs dans une approche personne centrée, le référentiel d’évaluation est structuré comme suit :

− 3 chapitres

− 13 thématiques

− 38 objectifs

− 189 critères

La méthodologie de travail fondée sur le principe de la co-construction, associe toutes les personnes contribuant à l’accompagnement, aux prestations fournies.

Les méthodes d’évaluation sont voulues « proches du terrain », pour ce faire, chaque critère est évalué au travers d’une des trois méthodes d’évaluation retenue :

1

L’accompagné traceur

L’accompagné traceur évalue la qualité de l’accompagnement de la personne dans l’établissement ou le service social ou médico-social. Elle recueille, après l’obtention de son consentement, l’expérience de la personne et/ou de ses proches.

L’évaluateur se fait présenter la personne par un membre de l’ESSMS, puis il rencontre la personne. Il s’entretient ensuite avec l’équipe assurant l’accompagnement de la personne.

2

Le traceur ciblé

Le traceur ciblé consiste à évaluer, sur le terrain, la mise en oeuvre réelle d’un processus, sa maitrise et sa capacité à atteindre les objectifs. Il se différencie de l’audit système puisque l’évaluation part du terrain pour remonter, en cas de dysfonctionnements observés, vers le processus. Pour ce faire, l’évaluateur rencontre les équipes, consulte les documents nécessaires et réalise les observations associées.

3

L’audit système

L’audit système consiste à évaluer un ensemble de processus pour s’assurer de leur maitrise et de leur capacité à atteindre les objectifs. Il se différencie du traceur ciblé puisque l’évaluation part de la compréhension du, ou des, processus jusqu’à la vérification, sur le terrain, de leur mise en oeuvre réelle par les professionnels. Pour ce faire, l’évaluateur rencontre la gouvernance et consulte, dans un premier temps, l’ensemble des éléments constitutifs du, ou des, processus. Puis, dans un deuxième temps, il évalue, avec les professionnels, dans quelle mesure le, ou les, processus est, ou sont, mis en oeuvre sur le terrain.

L’ensemble, au moyen d’entretiens, d’une analyse documentaire et/ou de l’observation.

Missions d'audit et de Conseil

Le cabinet Conseil répond à la nécessité de porter une réflexion sur les différentes évolutions vécues tout au long du parcours institutionnel, par les réformes successives, la règlementation, la législation et les besoins identifiés des usagers d’aujourd’hui.

 

Les décideurs, les équipes de professionnels, souhaitent fréquemment un accompagnement en termes de conseils et bénéficier des compétences, expériences d’autres professionnels qui connaissent le terrain, comprennent les enjeux et leurs préoccupations.

 

L’habilitation de la HAS en qualité d’évaluateur externe, pour le secteur social et médicosocial a renforcé notre démarche d’accompagnement et conforté notre savoir-faire dans l’analyse, l’apport de propositions et l’élaboration de projets.

NOS ATOUTS :

Les intervenants vacataires, sont issus de structures sanitaires, médico-sociales ou sociales au sein desquelles ils travaillent et entretiennent ainsi leurs pratiques, leur savoir-faire et leur savoir-être. Ils nous rejoignent dans le cadre d’une réflexion, alliant la volonté de transmettre, à celle d’évoluer et la formation répond à leurs attentes à la fois personnelles et professionnelles. Ils bénéficient du soutien de CAP Avenir dans la préparation des interventions, des supports pédagogiques et d’un accompagnement durant le partenariat mis en place.

 

Chaque nouvel intervenant, bénéficie d’un encadrement lors des premières missions, ainsi qu’une assistance et un suivi tout au long du partenariat engagé avec CAP Avenir.

NOS CHAMPS D'APPLICATION :

  • Audit organisationnel
  • Audit financier
  • Audit RH
  • Audit du système Qualité (ISO)
  • Projet d’établissement
  • Projet associatif
  • Accompagnement à la mise en place d’un nouveau service (PASA, Unité de Vie Protégée…)
  • Audit HACCP